AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
♥️ CBH

Partagez | 
 

 Jeremy Julian Kendall ¬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jeremy J. Kendall
Admin
avatar

• Nombre de messages : 85

Come Back To Me
Statut : Marié
Je traine avec :

MessageSujet: Jeremy Julian Kendall ¬   Mer 29 Déc - 21:52





© Shocking Princess


Jeremy Julian KENDALL

feat. Alex Pettyfer
AGE
24 ans
DATE ET LIEU DE NAISSANCE
19 juillet 1986, Providence, Rhode Island
ORIGINES
Américaines
METIERS/ETUDES
Journaliste
CITATION PREFEREE
"L'amour, sans la jalousie, n'est pas l'amour."

I AM
marrant • patient • casse pied • attentionné • tendre • impulsif • taquin • soucieux • jaloux • renfermé • possessif •
WHAT IF...
    Si j'étais ... une couleur ... je serais ;
    le rouge
    Si j'étais ... un animal ... je serais ;
    un lion
    Si j'étais ... un parfum ... je serais ;
    one million de paco rabanne
    Si j'étais ... une qualité ... je serais ;
    romantique
    Si j'étais ... un défaut ... je serais ;
    jaloux
    Si j'étais ... une saison ... je serais ;
    l'été
    Si j'étais ... un objet ... je serais ;
    une gomme
    Si j'étais ... une fleur ... je serais ;
    un tournesol
    Si j'étais ... une boutique ... je serais ;
    confiserie
    Si j'étais ... un bouquin ... je serais ;
    "the mist" de stephen king
    Si j'étais ... un film ... je serais ;
    "the notebook"
    Si j'étais ... un personnage de dessin animé ... je serais ;
    Nicky Larson
    Si j'étais ... une célébrité ... je serais ;
    Obama
    Si j'étais ... un métier ... je serais ;
    journaliste
    Si j'étais ... une boisson ... je serais ;
    vodka
    Si j'étais ... un aliment ... je serais ;
    une banane
    Si j'étais ... un pays ... je serais ;
    l'Amérique
    Si j'étais ... un endroit ... je serais ;
    la plage
    Si j'étais ...une chansons ... je serais ;
    "just a dream" de Nelly
    Si j'étais ...un loisir ... je serais ;
    le foot us






Il ouvrit la porte de l’appartement qu’il avait acheté à un vieil ami à son père deux semaines plus tôt. Ca y est. Le voici à Prudence. De retour aux sources, son chez lui depuis toujours. Il ne se sentait nulle part d’autre bien qu’ici. En Rhode Island. Il sait que sa sœur est dans le coin, ayant obtenu une promotion, que son meilleur ami Warren vient pour l’enterrement ainsi que plusieurs autres. Il avait hâte de les revoir, de voir comment ils étaient, ce qu’ils étaient devenus. Il avait gardé contact avec certains tandis que d’autre, il les avait complètement perdu de vue. Plus aucune nouvelle après le lycée, notamment de Mary Elisabeth. Il se rappelait très bien d’elle. Toujours belle avec son immense sourire sur le visage, elle rayonnait de bonheur à chaque fois qu’il la croisait dans les couloirs du lycée. Et maintenant, il se rendait à l’après-midi même. Il n’aurait jamais pensé qu’elle finirait ainsi, mais parfois tous les mauvais côté que la vie nous réservait tomber sur des personnes, et en épargnait d’autre. Il soupira puis entra dans son appartement. Il y avait quasiment tous les meubles, il l’avait acheté ainsi, surtout avec sa grosse promotion qu’il venait d’obtenir pour travailler pour le journal local. Il était passé chef de rubrique en un rien de temps. D’accord, il ne travaillait pas pour the time ou un autre journal aussi renommé, mais cela faisait l’affaire, surtout si c’est pouvoir vivre dans sa ville natale et fonder sa famille ici. En parlant de famille, il était marié. Marié à une sublime femme. Sauf qu’elle avait demandé le divorce quelques mois plus tôt. Pourquoi ? Ne s’aimaient-ils plu ? Lui, il l’aime toujours, il l’aime profondément sauf qu’il n’y a plus aucune magie dans leur ménage. Rien. Tout était devenu monotone, et ils s’ennuyaient tous les deux. Alors elle a prit les choses en main et à pris la meilleure décision, le divorce à l’amiable. Elle pouvait tout prendre ce qui leur appartenait. Plus rien n’avait de valeur si ce n’est pas partagé avec elle. Il était triste par cette décision, mais en même temps. Il se disait que c’était la meilleure des solutions. Alison voyait quelqu’un. Il le savait, c’était ce qu’elle lui avait dit quand elle le lui a annoncé. Il sait qu’elle a commencé à voir cet homme seulement après le commencement de la procédure du divorce. Ca lui a fait un boom au cœur. Un pincement. Mais il n’avait rien dit, s’étant contenter de hocher la tête. Ils dormaient souvent sur le canapé du salon quand elle était là. Et quand elle dormait chez son amant. Il regagnait le lit, sentant son parfum enivrant.

Il entendit quelqu’un arriver derrière elle. Alison, elle était venue avec lui à Prudence. Ils avaient pris la décision de ne dire à personne pour leur divorce, ce n’était pas vraiment le moment. Pas maintenant alors qu’ils venaient ici pour un enterrement. Personne ne savait qu’ils allaient divorcer, excepter Warren, son meilleur ami depuis toujours. Ce dernier lui disait de faire comme elle, de se trouver une fille et de sortir avec. Seulement Jeremy n’avait pas envie, il ne ferait rien tant qu’il était encore marier avec elle légalement. Mais comprenait le choix de cette dernière de commencer déjà à faire sa vie de son côté. Il sait que c’est ce qu’il devrait faire mais il n’arrive pas.
Il lui sourit quand elle entre dans la pièce.
« Tu aimes ? » Pour toute réponse elle hausse les épaules et amène sa valise dans la chambre. Il soupira une seconde fois, avant de rentrer et de fermer la porte derrière lui, ils n’avaient juste le temps de se changer avant de partir manger un bout même s’ils n’avaient pas faim, et de se rendre aux funérailles de Mary Elizabeth. Il s’approcha de la fenêtre pour regarder dehors. Une confiserie juste en face. Il sourit, c’était là qu’allait tout le temps sa sœur et lui. Oh oui, il a une sœur jumelle, Nora. Petit, elle trainait toujours avec lui et ses copains, un petit garçon manqué, alors qu’en grandissant, elle était devenue une vraie belle jeune femme. Il savait que sa sœur plaisait beaucoup aux hommes, et comme toujours, il était très protecteur avec elle au plus grand bonheur de leurs parents. Mais surtout de son père, qui n’avait pas besoin de jouer le rôle du père protecteur et sévère avec sa fille bien aimée, puisque Jeremy jouait très bien le rôle du grand frère. Il était toujours là pour elle, et ça ne changerait certainement pas. Il sourit rien qu’en pensant à elle, il avait gardé contact, elle avait été là à son mariage, elle était devenue amie avec Alison malgré le fait qu’elle soit la meilleure amie à Nahila.

Son premier amour. La fille qu’il a aimée plus que n’importe qui. Il était dingue d’elle et elle l’avait brisé. Ils devaient faire l’université ensemble mais elle avait finalement opté pour une autre, il l’avait très mal pris, lui criant dessus, ils s’étaient fortement disputés, puis il avait été s’excusé et elle lui avait expliqué les raisons de se changement qu’il avait compris. Puis ils ont finis par rompre. Chacun dans son université. Elle était restée à Prudence, et lui était partie à Yale avec Warren. Il la revue l’hiver d’après où ils couchèrent ensemble alors qu’elle était en couple avec Noah. Ca avait été plus fort qu’eux. A chaque fois qu’ils se voyaient, les sentiments refaisaient surface et c’était dur que de résister. Du moins à une époque. A présent, il sait qu’elle est mariée à Noah, qu’ils ont même eu un enfant qui est décédé, il n’était pas allé à l’enterrement se voyant mal débarquer. Il s’était fait petit, il n’avait plus donné des nouvelles, et en avait eu d’elle par sa sœur. Il sait qu’il va la voir tout à l’heure, et rien qu’à cette idée, il stresse. Que lui dira-t-il ? Qu’est-ce qu’il répondra si elle lui demande pourquoi il n’avait pas été là près d’elle quand elle avait perdu son enfant ? Il n’en savait rien. Tout ce qu’il savait, c’était qu’elle serait là, plus belle que jamais.
Il regarda sa montre puis se retira de la fenêtre pour aller dans la chambre histoire de se changer. Ils n’avaient plus beaucoup de temps. Il vit Alison qui venait d’enfiler sa robe. Robe noir qui lui allait parfaitement bien. Elle était sublime, juste ce qu’il fallait. Il se surprit à sourire en la regardant, secouant la tête il se racla la gorge pour lui faire comprendre qu’il était là. Elle se retourna en sursaut presque, il lui avait fait peur. Il sourit légèrement gêné.
« Désolé… hum. Euh, je venais chercher mon costume tu sais… » Il fut coupé par la jeune femme. « Il est dans la valise noire près de la fenêtre. Elle avait appris à le connaitre, sachant qu’il était nul pour faire ses valises, elle les avait faite à sa place. Elle arrivait même à terminé ses phrases, du moins quand elle le voulait. Elle le connaissait par cœur, il le savait. Tout comme il connaissait le moindre détail chez elle. Ces goûts, son films préféré, celui qui la fait pleurer, celui qui lui fait peur. Ce qu’elle aime faire quand il pleut. Ce qu’elle aime lire assise sur son fauteuil, les genoux replier sur elle, ses lunettes sur son nez, impatiente de savoir la fin, même si elle la connait déjà car elle a tendance à commencer son livre en lisant la dernière page.

Il la remercia puis se dirigea vers la valise pour sortir le costard, se retournant pour lui dire quelque chose, elle n’était déjà plus là. Il haussa les épaules, il n’aimait pas comment c’était entre eux. Il savait que devant les autres, ils allaient devoir le couple marié, heureux en ménage. Ils étaient assez bons acteurs pour l’avoir jouer depuis ces derniers mois devant les parents de la jeune femme et des siens. Il s’habilla, laissant seulement sa cravate pendre, ne sachant jamais la nouer, il avait toujours compté soit sur sa mère, sa sœur ou sur Alison pour la faire. Il revint dans la pièce qui devait être la salle de séjour, les mains dans les poches alors que sa femme avait prit sa place près de la fenêtre.
« On n’est pas obligé de mentir… tu sais ? » Elle ne tourna pas la tête, regardant toujours dehors. Il s’approcha d’elle en posant une main sur son épaule, puis doucement l’entourant de ses bras, mais elle se sépara de lui pour se retourner et lui faire face, elle vit immédiatement que sa cravate n’était pas faite. Elle entreprit de la faire, lui ne cessait de la regarder. Elle était magnifique, s’était certain. Il savait la chance qu’il avait eu que de pouvoir l’épouser, qu’elle le choisisse pour devenir son mari, et il avait tout foiré, il aurait dû la rendre plus heureuse, après tout s’était ça son rôle de mari. De la rendre heureuse. Elle releva les yeux pour les poser sur son visage, elle lui sourit doucement. Dieu comme il aimait son sourire, elle l’avait séduit rien qu’avec celui-là. La première fois qu’ils l’avait vu, 4 ans auparavant à Yale, il avait croisé son regard, et ce sourire l’avait de suite fait chavirer. Et deux ans plus tard, il la demandait en mariage. Deux ans de vie commune, et elle n’était déjà plus heureuse avec lui. Il était vraiment un époux épouvantable, sa mère serait très déçue, il le savait, elle aimait beaucoup Alison et o combien elle avait été excitée lorsqu’ils lui avaient annoncé les fiançailles.
Il la regardait dans les yeux, ne la quittant pas, puis il posa une main sur sa joue alors qu’elle venait de terminé de nouer sa cravate.
« Je t’aime Ali… » Elle lui sourit, encore ce sourire. Son cœur battait plus vite à chaque fois qu’il le voyait. Elle posa sa main sur son torse, une autre main sur sa joue, le contact de sa peau sur la sienne, le fit frissoner, depuis combien de temps ne l’avait-il pas touché ? N’avait-il été aussi proche d’elle ? Il avait l’impression que cela faisait une éternité. « Moi aussi Jeremy… » Elle se mit sur la pointe des pieds pour lui donner un baiser sur les lèvres, il ferma automatiquement les yeux, mais voilà, il avait à peine eu le temps de les sentir, qu’elle se détacha de lui pour aller prendre son sac. « Je t’attends dans la voiture. » Il devait se rendre à l’évidence… elle ne voulait plus de lui. Il jura entre ses dents tout en cognant le mur, puis se passant la main dans les cheveux. Une manie qu'il avait depuis toujours. C’était dingue que d’en arriver là ! Il se ressaisit, puis vint vers la porte pour prendre les clés, ouvrir cette dernière pour la refermer derrière lui. Un enterrement les attendait.


    © Melodique
    NOM/PSEUDO
    Stan
    AGE
    bientôt 22 ans
    OU AS-TU TROUVER LE FORUM ?
    J'suis le fondateur
    QU'EN PENSES-TU ?
    Bah super non ? C'est mon "bébé" Rolling Eyes mdr
    FREQUENCE DE CONNEXION ?
    6/7
    LE MOT DE LA FIN
    I'm in the place !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Jeremy Julian Kendall ¬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
- WHAT ABOUT YOU ?
 :: 
PRESENTATIONS
 :: 
PRESENTATIONS VALIDEES
 :: 
PROMO 2005
-